L'amour au temps du Corona

En 2020 et 2021 on est bien loin du roman Colombien "L'amour au temps du Choléra".

Nous, on a le Covid, un virus pandémique qui sème le trouble au milieu de la population

humaine.


​Il est venu soudainement de "l'Empire céleste", et a emporté de

nombreuse personnes sur son passage qu'elles aient été fragiles avec des immunités

basses ou atteintes d'autres maladies…mais pas que.

Il sème le trouble car on ne le maîtrise pas, on ne l'apprivoise pas, et ça les êtres humains, on n'aime pas.


Nous, on aime maîtriser le temps, les gens, contrôler notre avenir, planifier, préparer, avoir une vie et des projets bien définis. En vrai, cette manière de penser est présente surtout en occident et dans les sociétés capitalistes. Dès notre plus jeune âge, on nous apprend à fonctionner comme cela : avoir des heures bien définies pour manger, se lever et même pour se reposer. Nous sommes tenus par les horaires que l'on nous impose.


À force de tout planifier, nous n'arrivons même plus à être spontanés ou développer tout forme de résilience. Nous vivons dans des corps automatiques et notre vraie nature est cachée derrière une masse de systèmes de croyance, telle que la "bonne" apparence à avoir, la "bonne" manière de penser à adopter, les "bons" aliments à ingérer et des définitions, parfois erronées, de ce qui est bien ou mal.


Nous devrions être un modèle unique, interchangeable en toutes circonstances et évoluant au fil des époques. Mais dans la réalité nous fonctionnons tous différemment.

​Donc je me pose deux questions : est-ce que ce nouveau "choléra" ne serait-il pas un signe, parmi tant d'autres, que l'univers nous envoie pour nous faire comprendre qu'en réalité l'humain ne maîtrise pas tout et le penser serait une belle utopie? Ce signe ne nous apprendrait-il pas à repenser notre manière d'accueillir "les surprises" de la vie qu'elles soient bonnes ou non ?



​Il nous déconnecte des autres, de la chaleur humaine, pour que peut-être nous prenions conscience de l'importance de serrer ceux que l'on aime dans nos bras.

​Il nous masque peut-être pour nous apprendre qu'un sourire reçu fait toujours du bien et qu'à cet instant nous aimerions tant en voir un sur les visages des autres, même des inconnus et surtout pouvoir en distribuer.


Alors, qu'attendons-nous pour changer notre manière de voir, de consommer et de vivre?!


Pourquoi ne pas prendre cette pandémie comme une leçon, et penser à transmettre l'amour au temps du Corona.


​Prenez soin de vous!

Ellyn


Pour me soutenir:

-Mettez un j'aime

-Partagez cet article

-Abonnez-vous à mon compte instagram @himal_moove

-Abonnez-vous à ma Newsletter





33 vues0 commentaire